Ressources documentaires INFOSDOC Innovations et réseaux pour le développement Development innovations and networks Innovaçion y redes para el desarrollo (en construction !!!)


Nous avons actuellement 6431 documents dans notre base de données
Liste des mots clés par catégorie et par ordre alphabetique

Les plus visités

Renforcer l’autonomie financière des associations de développement du Tiers Monde
-----
Un manuel de stratégies et techniques de recherche de financement des associations
Type : Liens externes
voir en détail

Rapport de capitalisation du Projet Innovation, Développement Agricol et Lien vers le marché pour les jeunes au Burkina (IDE@L)
-----
L’agriculture est l’un des secteurs clefs de l’économie burkinabè. Elle occupe plus de 80% de la population active et contribue à environ 35% au Produit Intérieur Brut. Cependant, le secteur agricole est archaïque avec des acteurs de plus en plus vieux. Quant aux jeunes, ils sont réticents à embrasser une carrière d’agriculteur. Nombreux sont ceux qui considèrent le métier de producteur agricole dévalorisant. Alors, comment changer la mentalité de ces jeunes ? Qu’est ce qui peut être fait pour attirer plus de jeunes vers l’entrepreneuriat agricole ? Comment amener le peu de jeunes déjà dans le domaine à s’améliorer et à y rester ? Pour répondre à ces différentes interrogations, l’association Yam Pukri avec le soutien financier du Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) a lancé en avril 2018 le projet « Innovation, développement agricole et liens vers le marché pour les jeunes », en abrégé iDEAL-BURKINA.
Type : Liens externes
voir en détail

Renforcer les organisations populaires
-----
Des expériences de terrain et des études de cas
Type : Liens externes
voir en détail

Dix ans après 2008, l’Afrique de l’Ouest est-elle mieux préparée face aux crises alimentaires ?
-----
Crise de production, signe d’une pénurie alimentaire mondiale,crise spéculative… Différentes analyses (parfois contradictoires) ont été faites de la crise alimentaire de 2008 en Afrique de l’Ouest. Cet article revient sur les facteurs de hausse des prix et plaide en faveur de systèmes alimentaires durables pour que la région ne soit pas confrontée à une nouvelle crise.
Type : Ouvrages
voir en détail

Manuel de gestion pratique (Volumes 1 et 2)
-----
Des outils pour l’action et la gestion
Type : Liens externes
voir en détail

Le site web du CTA de Wageningen
-----
Le site du CTA de Wageningen (incontournable !) Le site du CTA de Wageningen sur lequel les partenaires du réseau IRED trouveront réponse à presque toute les questions qu’ils se posent : Consultation INCONTOURNABLE !!
Type : Liens externes
voir en détail

Des territoires en marche vers l’économie humaine
-----
Du souffle pour nos territoires. Des quatre continents, des territoires en chemin vers une économie humaine ». Ce thème a réuni en juin 2018 au Mené en Bretagne des acteurs locaux de l’économie humaine, des responsables de communes et collectivités locales, des Bretons et des militants venus de quatre continents… On trouvera ici les conclusions de cette rencontre. Qui constituent plutôt des orientations et une boite à outils pour prolonger Le Mené en Bretagne et partout dans le monde.
Type : Ouvrages
voir en détail

Analyse des premiers impacts de la pandémie du Covid-19 sur les exploitations familiales agropastorales membres de l’Apess
-----
Cette note a été élaborée à partir de données collectées par les leaders de l’Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS) dans 12 pays en Afrique de l’Ouest et du Centre (Burkina, Mali, Niger, Bénin, Togo, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Mauritanie, Nigéria, Cameroun, Tchad) durant la période de mars et avril 2020. Elle a pour finalité de dresser la situation des effets de la pandémie du COVID 19 sur la vie des éleveurs, qui étaient déjà très affectés par le contexte d’insécurité qui prévaut dans la région depuis plusieurs années.
Type : Ouvrages
voir en détail

Nouveaux enjeux du conseil agricole en Afrique
-----
Le conseil agricole a fait l’objet, ces dernières années, d’un regain d’intérêt au niveau des politiques agricoles et de l’aide au développement. Les formes, les acteurs et les modes de gouvernances du conseil agricole ont largement évolué, notamment pour faire face à l’insuffisance des dispositifs étatiques, et ce dans un contexte de tensions autour des ressources financières dédiées au conseil agricole.
Type : Liens externes
voir en détail

Genre et développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre
-----
A la Une de ce bulletin de veille, des ressources sur la prise en compte du genre dans la riposte au Covid-19. Après quelques éléments de cadrage sur la notion de genre, le bulletin présente une trentaine de ressources abordant les enjeux suivants : Comment identifier le rôle des femmes dans les systèmes alimentaires pour construire des politiques adaptées ? Comment lever les contraintes d’accès aux ressources naturelles et valoriser les pratiques de care ? Quels outils et bonnes pratiques pour prendre en compte le genre dans les actions de développement rural ?
Type : Ouvrages
voir en détail

Les documents nouvellement ajoutés

Utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’appui-conseil aux producteurs dans un contexte d’insécurité : Cas de la société coopérative Sougri- Nso-Zama de Pissila
-----
Notre initiative a consisté à faire recours aux TIC, notamment les Smartphones, pour poursuivre les activités de conseil agricole malgré l’absence des animateurs du fait de l’insécurité et favoriser un meilleur suivi des activités de production agricole des membres de la coopérative. L’initiative s’est fondée sur approche d’intégration des TIC et de valorisation des compétences endogènes de la coopérative par l’autonomisation des producteurs relais. Ce qui était mis en avant ici c’est la capacité des OP à s’organiser pour gérer leurs activités agricoles elles-mêmes à travers leurs compétences et ses ressources internes ; et la promotion des TIC comme outils mobilisables pour un accompagnement permanent des OP par les techniciens à travers le dispositif des PR. De façon concrète, la mise en œuvre de l’initiative a suivi cinq (05) grandes étapes.
Type : Ouvrages
voir en détail

Pratique endogène pour la mise en conformité à l’acte uniforme OHADA : Cas de la Société Coopérative Simplifiée (SCOOPS) de Ziga
-----
L’union ne disposant pas de compétences internes maitrisant les disposition de l’acte uniforme OHADA relatif aux sociétés coopérativesL’union ne disposant pas de compétences internes maitrisant les disposition de l’acte uniforme OHADA relatif aux sociétés coopératives, a sollicité et obtenu un renforcement de compétences auprès de son partenaire Fert (Agri-agence française) en mars 2018. Ainsi, L’union a identifié en son sein 10 élus dynamiques, alphabétisés et ayant des compétences. Mise en place d’un comité de réflexion sur les Statuts et Règlement Intérieurs (SRI) et le fonctionnement de la future coopérative A l’issue des séances de sensibilisation, l’Union a mis en place un comité de réflexion composé de sept (07) membres dont une femme, le dudit comité est composé des représentants des cinq (05) zones d’interventions.Le comité est accompagné par le conseiller Fert mis à la disposition de l’union.
Type : Ouvrages
voir en détail

Le Centre de Promotion des pratiques agroécologiques de Bissiga : un incubateur pour l’autonomisation des jeunes ruraux et producteurs
-----
Au cours de ses 20 dernières années, APIL a fait du développement intégré, son cheval de bataille et a pu engranger des résultats positifs et concrets au profit des communautés et des bénéficiaires, grâce à différents types d’accompagnements(2400 apiculteurs, 4800 maraichers, 2600 agropasteurs et 7300 unités économiques). Durant ces 20 années d’appui aux producteurs dans sa zone d’intervention, le constat fait dans 55 villages parmi les 182 (sources : rapport d’étudede satisfaction des services rendus par APIL) que nous accompagnons est que :« les savoir-faire se partagent toujours timidement, les producteurs ont du mal à adopter/accepter certaines pratiques dites « bonnes » enseignées par nos conseillers agricoles. Aussi les efforts de APIL en matière de renforcement des capacités et son système d’articulation des secteurs du développement rural pour induire du développement intégré, n’est pas perceptible, car disséminé dans les villages d’intervention ».
Type : Ouvrages
voir en détail

Vers une production permanente et sécurisée de lait local de qualité pour les consommateurs : l’expérience de l’introduction des kits d’hygiène
-----
Avec seulement 20% de la production mise sur le marché,la filière lait local ne rencontre pas un écho favorable auprès des consommateurs burkinabè, essentiellement pour des raisons de doutes sur l’hygiène et la qualité. En guise d’illustration, en avril 2012, lors d’une rencontre à Bobo-Dioulasso, au moment de servir la pause déjeuner, notre étonnement fut grand face au désintérêt des participants pour le lait frais que nous avions d’ailleurs eu du mal à trouver. Cet état de fait a conduit notre organisation à s’inscrire dans un processus d’amélioration aussi bien de la disponibilité que de la qualité du lait par la conception et l’introduction des kits d’hygiène au niveau des producteurs, des collecteurs et des transformateurs. Il s’est agi d’implémenter un dispositif spécifique (mise à disposition d’outils et renforcement des capacités) qui a permis d’engranger des résultats significatifs en terme de fourniture de produits laitiers de qualité. L’initiative ainsi lancée a connu un réel succès auprès des acteurs et il s’est avéré important pour nous de marquer un arrêt pour nous inscrire dans un processus de capitalisation. En adoptant, pour notre produit, le titre « Vers une production permanente et sécurisée de lait local de qualité pour les consommateurs : l’expérience de l’introduction des kits d’hygiène », nous voulons faire émerger la dynamique qui nous a animé et la démarche que nous avons adoptée. Cette démarche a reçu le soutien du ROPPA à travers son processus de capitalisation des initiatives et de bonnes pratiques développées par les Organisations Paysannes dans les filières niébé, lait et produits forestiers non ligneux au Burkina Faso.
Type : Ouvrages
voir en détail

L’approche Glory pour l’amélioration de la qualité des amandes de karité
-----
La problématique de la qualité des amandes et du beurre de karité est devenue au fil des années un enjeu majeur de compétitivité pour l’ensemble des acteurs. En effet, les membres de Glory Association intervenant dans la transformation du karité et de ses produits dérivés ont noté, sur la base de leurs expériences respectives ; que l’un des facteurs déterminants dans la fixation du prix de leurs produits résidait dans la qualité du beurre de karité. A l’analyse, la qualité du beurre est tributaire de la qualité des amandes de karité qui elle-même est liée aux techniques de collecte des noix. En remontant la chaine de production, nous avons noté que les collecteurs ne maitrisaient pas toujours les bonnes techniques de collectes du karité et du traitement efficace post-récolte des amandes. En effet, les méthodes utilisées n’étaient pas adéquates car on assistait à une récolte des fruits de karité sur l’arbre, non mature, aussi le trempage des noix avant de les bouillir et le fumage des noix. Pour obtenir une amande de bonne qualité, il faut que le fruit collecté soit à maturité (tombée de l’arbre), convenablement bouillis et séchés
Type : Ouvrages
voir en détail

Valorisation des tourteaux d’amandes de karité en combustible : une alternative écologique et économique aux bois de chauffe
-----
La protection de l’arbre à karité revêt un double intérêt pour les membres de l’Union des Sociétés Coopératives Boud-Nooma (USCOOP-BN) : un intérêt économique et un intérêt environnemental. C’est pour cette raison qu’elle mène, depuis sa création, une lutte permanente pour la protection de l’environnement en général et de la survie de l’arbre à karité en particulier. A cet effet, des journées de formation et de sensibilisation sont organisées au profit de ses membres sur des thématiques comme la coupe du bois, le reboisement, la taille et l’entretien des arbres, le greffage et le semi en pépinière des karités, etc.Fort des enseignements tirés de ses actions de formation et de sensibilisation, la coopérative s’est inscrite dans une dynamique d’abandon progressive des pratiques courantes existantes, c’est-à-dire la coupe du bois qui entre dans le processus de production du beurre. A titre d’illustration, Boud-Nooma a entrepris depuis 2011, la mise en place d’une initiative de valorisation des tourteaux d’amandes de karité en combustible comme une alternative au bois de chauffe dans la production de beurre.Cette initiative a permis à l’Union des Sociétés Coopératives Boud-nooma d’engranger des résultats tant économiques qu’environnementaux. Par exemple, le coût du bois entrant dans la production de 20 tonnes de beurres de karité est passé d’environ 360 000 FCFA (2010-2011) à une moyenne de 60.000 FCFA aujourd’hui. Par effets induits, la mise en oeuvre de l’initiative a également permis de réduire les pratiques de coupe du bois dans les localités d’intervention de la coopérative. Le projet de capitalisation initié par le ROPPA et l’ensemble de ses partenaires constitue pour nous, une belle opportunité pour faire connaitre notre expérience. A travers la capitalisation de notre initiative, nous allons pouvoir diffuser le processus de transformation des tourteaux en combustibles à partir des résidus issus de la production du beurre de karité à l’ensemble des acteurs évoluantdans ce domaine.
Type : Ouvrages
voir en détail

Les tourteaux d’amandes de karité, un substitut au bois de chauffe pour préserver l’environnement et générer des revenus supplémentaires aux femmes
-----
L’ère que nous vivons est une ère marquée par la forte pression de l’activité humaine sur l’environnement qui se dégrade inexorablement au fil des ans. En dépit des nombreuses initiatives et fonds mobilisés pour reconstituer les écosystèmes, il faut reconnaître avec Philippe St Marc que « le coût de la protection du milieu naturel est beaucoup plus faible que le coût de sa reconstitution ». En d’autres termes, il vaut mieux fournir plus d’efforts pour préserver que pour restaurer l’environnement. Cela, l’Union des Sociétés Coopérative Béogo Néeré (USCBN) l’a vite compris et intégré en réduisant son empreinte écologique par la promotion d’initiatives économiques plus respectueuses de l’environnement. Au rang de ces initiatives, la fabrication et la consommation de briquettes de combustion à base de tourteaux d’amandes de karité comme une alternative au bois de chauffe réputé plus cher et plus éco-agressif. Depuis 2016, nous expérimentons, en effet, la fabrication et l’utilisation des briquettes en tourteauxd’amandes de karité comme combustibles, dans la production du beurre de karité notamment. Aujourd’hui, le processus de fabrication des briquettes est une bonne pratique, un savoir et un savoir-faire que l’USCBN entend partager avec toutes les organisations paysannes intervenant dans la filière karité et sensibles à la cause environnementale. Notre conviction est que nos rêves pour l’accroissement des revenus des femmes et la protection de l’environnement ne peuvent se réaliser qu’avec l’apport et le concours des organisations paysannes soeurs.
Type : Ouvrages
voir en détail

Protection des espèces végétales dans la commune de Laye : un exemple de résilience des femmes de l’ASTP à travers le jardin botanique
-----
La gestion et la restauration de ressources floristiques de notre environnement sont des enjeux majeurs pour la communauté entière dans un contexte de pollution et de déforestation progressive en milieu rural plus particulièrement. Nous l’avons vécu avec amertume suite aux échecs répétés de nos projets de reboisement en 2003. Depuis ce temps, l’Association Song-Taab la Paongo (ASTP) n’a cessé de rechercher à travers ses activités annuelles de reboisement, les moyens appropriés pour protéger et entretenir les espèces végétales de son jardin botanique dans la périphérie de Laye. L’ASTP veut reconstituer la flore pour la préservation des produits forestiers non ligneux (PFNL) sur son site. L’action vise à mettre à l’échelle, une stratégie en vue de contribuer à une meilleure sauvegarde de l’environnement.
Type : Ouvrages
voir en détail

Expérience de ADRESSE dans la gestion des produits forestiers non ligneux (PFNL) pour l’épanouissement des femmes : cas du Zondoma
-----
Pour diffuser notre savoir faire en matière de gestion des PFNL, nous avons commencé par provoquer des changements de comportements des populations vis-à-vis des questions environnementales. Ces actions de sensibilisation ont été conduites par des techniciens endogènes de ADRESSE avec l’accompagnement et l’expertise du Service Départemental de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique de Gourcy. Les thèmes de sensibilisation ont porté sur : (i) les menaces sur les ressources naturelles, (ii) l’utilisation des bonnes pratiques de défriches et les bonnes pratiques de cueillette des organes de plante, (iii) la Régénération Naturelle Assistée (RNA), (iv) l’intérêt de la création des jardins nutritifs, etc.
Type : Ouvrages
voir en détail

Les écoles vertes, une approche novatrice pour la participation des parents à l’effort d’éducation et de formation des enfants
-----
La présente note est issue d’un processus de capitalisation qui s’est déroulé dans le cadre du projet Gouvernance deschaines de valeur Inclusion des filières niébé, lait et des produits forestiers non ligneux au Burkina Faso (GoIn). Lacapitalisation a été entièrement conduite par les organisations de producteurs elles–mêmes conformément à la démarche développée par le ROPPA en la matière : faciliter la production des connaissances paysannes par les compétences internes aux organisations paysannes pour un meilleur portage de la valorisation de la connaissance produite. Les organisations paysannes se sont fait accompagner sur quelques aspects techniques par le ROPPA (lead du processus) et les membres du Comité de Sélection & d’accompagnement (Partenaires du Projet).
Type : Ouvrages
voir en détail



Nos thématiques

Utilisateur
Vous n'êtes pas connecté
Se connecter

IRED.ORG
3, rue Varembé Case postale 116 1211 Genève 20 Téléphone :
+41 22 734 17 16
Fax : +41 22 740 00 11

IRED.ORG/MODULES/INFODOC
Copyright 2017
Design & Development Yam Pukri

Connexion