CAMPAGNE THEATRALE D’EDUCATION SUR LE SIDA POUR UNE PREVENTION PERSONNALISEE ET ADAPTEE EN MILIEU SCOLAIRE RURAL AU MAYUMBE
DANS LE BAS-CONGO Septembre - Octobre 2004

Introduction


Sur l’initiative du Centre pour la promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe, l’Atelier-Théâtr’Actions ( ATA,asbl) a effectué en date du 12 octobre 2004 une tournée de sensibilisation sur le SIDA et sa prévention dans les Centres Scolaires de Mayumbe dans la province du Bas-Congo. Cette campagne est le complément de l’opération de sensibilisation qui consistait à la distribution de la bande dessinée rapportait une histoire du milieu qui les intéressent.

La transmission des information qui se trouvent dans le livre reçu pose problème aux éducateurs, et cela est dit à la culture des milieu, aux interdits, aux tabous et aux traditions.
En effet, la bande dessinée a permis aux jeunes de trouver des réponses aux questions qu’ils se posent sur le SIDA, et cela sans le culpabiliser, ni les condamner, mais les responsabiliser. Les représentations théâtrales ont permis aux jeunes de Mayumbe d’avoir des outils, des informations et surtout les orientations qui leur permettrons de choisir le comportement responsable et sans risque qui leur convient le mieux. Cette action a été soutenue par des organismes « DIFAM… et c’est en collaboration avec l’équipe du centre pour la promotion de la santé Kangu-Mayumbe. La pluie est la seule difficulté rencontrée pour la réalisation de cette campagne de sensibilisation de théâtre, heureusement que le Centre était toujours à notre écoute pour soigner un éventuel signe de fièvre chez les artistes, et tout s’est passé comme prévu.


Préparation

Après l’adaptation de la bande dessinée faite par le coordinateur de l’ATA, Monsieur José BAU DIYABANZA était mis à la place disposition de la Direction Artistique pour une mise en scène qui a pris trois semaines environs.
Le déplacement de Kinshasa à Kangu a été facile grâce au moyen que l’ATA avait reçu, à l’état de route, moins des complications et barrages militaires, sauf à Kisantu et Mpozo.

Nous n’avons pas eu une panne quelconque. Les lettres circulaires accompagnées de programme faites par le Centre pour les autorités pour les écoles concernées nous a permis pour faire une bonne sensibilisation.
Les écoles secondaires, des humanités générales, des petits séminaires et des instituts professionnelles étaient sélectionnées pour des représentations théâtrales ; il ne faut pas oublier la population environnantes des écoles où a eu lieu de représentation venait assister.

Il y a eu au total 10 écoles que nous avons sensibilisé sur le thème. Le déplacement a été facilité par une Jeep que le Centre avait mis à notre disposition sous la coordination des centre par l’entremise de ROMAZI, l’ATA a réalisé sur place un support vidéo qui va sortir bientôt.


Les comédiens qui ont contribués à la matérialisation de cette campagne sont :
· Joseph Maurice Hobien NYAMAYELE, Chef de la délégation
· Fabrice don de Dieu BWABULAMUTIMA, Directeur Artistique
· Sheila NZUTISA
· Dadine MUSITU
· François MAFURA
· Patience FAYULU
· Esther TENDESHI-MOYINDO

Il y a eu au total 10 représentations ; les spectacles ont été donné soit dans des salles de conférence, terrains, cours d’écoles et salles spectacles.
Les Espaces scéniques étaient aménagés pour le spectacle.


Réalisation

La campagne avait comme but :

1) communiquer les jeunes pour le changement de leur comportement devant le virus VIH/SIDA
2) Les faire des messagers de la lutte contre le SIDA


Dans sa réalisation on a trois parties essentielles :
· introduction
· représentation théâtrale
· échange


a) Introduction

A chaque représentation, l’autorité de l’école souhaitait le bienvenu au représentant du Centre et à la troupe. Il demandaient aux élèves de suivre attentivement le spectacle.


Après le mot de la bienvenue de l’autorité de l’école, c’est le tour du responsable de la troupe qui remercie le responsable de l’écoles et des élèves présents ; et suivi de l’annonce du spectacle. Il compte de 1 jusqu’à cinq ensemble avec les élèves afin que le spectacle commence.



b) Les représentations théâtrales

La langue utilisée pour le spectacle c’est le français et quelque tirade en langue locale ; certaines gestions, cris et exclamation de la vie quotidienne de ce coins y ont été ajouter. Le long du spectacle, l’assistance exprimait selon les scènes leur sentiment ; soit la joie, la tristesse ou soit la colère. Tout cela, c’est la maîtrise, la fidélité des artistes de reproduire et de transmettre avec beauté en terme claire, le jeu des voles. La pièce qui a servi comme support avait pour titre : « MONZELI » et avait une durée de 1h05’.


Programme des activités



Notre programme était divisé en trois grandes parties. La première allait du 13 au 19 octobre retouche du film MONZELI, la seconde allait du 20 au 26 octobre représentations théâtrales dans les écoles et la troisième allait du 27 au 31 octobre tournage du film « procès-Ngungi »
Le 20/10/04 à 10h00’ Tshela pour le Centre Technique et Professionnel et à 12h00’pour l'Institut Nkebani ;
Le 21/10/04 à 10h00’à Luvu pour l’Institut Luvu et à 12h00 à Kiniati pour l’Institut Kiniati
Le 22/10/04 à 15h00’ à Madianga pour l’institut Madianga
Le 23/10/04 à 10h00’ à Lemba pour le Lycée Ngedi ngedi
Le 24/10/04 à 10h00 à Nsioni pour l’Institut Malombo et à 14h00 pour l’ITEL
Le 25/10/04 à 10 h00 au Petit Séminaire de Mbata Kiela
Le 26/10/04 à 15h00 à Nsioni pour l’Institut Bunzumbi
Le 27/10/04 à 19h00 au CPS pour les jeunes de CPS de Kangu-Mayumbe

Total général du public est de 13120 personnes qui ont suivis ce spectacles.

Les retombés de la tournée

1. Toutes les écoles, n’étant pas atteintes ; nous solliciterons une autre tournée similaire afin de les atteindre.
2. Les responsables des écoles ont exprimé leur joie de continuer avec aisance, l’éducation qu’ils font grâce aux manuels reçus.



Conclusion


« Monzeli, les jeunes à l’heure du SIDA, » est une action qui nous a permis d’agir directement avec les jeunes que le Centre pour la promotion de la santé ait déjà investi. La réalisation de cette campagne a contribué efficacement à la compréhension du danger que représente ce fléau qui est plus que le tourisme pour les jeunes de la zone ou la télévision et parfois la radio est un luxe.

Satisfait du travail fait, nous remercions toute l’équipe du centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe en particulier ; Monsieur Clément NZUNGU MAVINGA, Roger MABIALA ZIMWANGU, le Docteur Jacques COURTEJOIE, pour la confiance qu’ils ont manifesté à notre égard. Notre reconnaissance s’adresse à DIFFAEM et à toute personne ou organisme qui aimerai que cette action puisse continuer. Nous restons disposés pour contribuer à communiquer pour le changement comportemental des gens par le théâtre ; car il est un moyen de communication efficace pour toutes les couches sociales.


Joseph Maurice Hobien NYAMAYELE

Directeur Technique et Chef de la Délégation
_________________________________________________________________

Pour plus d'informations sur l'Atelier-Théâtr'Actions « ATA », consultez le site:
http://www.cooperation.net/prince