Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

L’électrification rurale : dans les campagnes, la lumière attire les jeunes

Avec un meilleur accès à l’électricité, le monde rural devient plus attrayant, notamment pour les jeunes. Surtout, cela permet aux productions agricoles d’évoluer, de se moderniser et d’améliorer les revenus.

Si 145 millions d’Africains ont eu accès à l’électricité depuis 2000, 620 millions en sont toujours privés, soit environ les deux tiers de la population du continent. “D’après les agriculteurs et les propriétaires de petites entreprises, le manque d’accès à l’électricité constitue l’un des principaux obstacles à leur activité”, souligne l’Africa Progress Panel dans son ouvrage Lumière, puissance, action : électrifier l’Afrique.

La mise en place d’un réseau étant longue et coûteuse, les solutions de fourniture de l’électricité aux zones rurales les plus reculées sont à chercher dans les réseaux intelligents, les mini-réseaux et les réseaux hybrides. Les systèmes photovoltaïques sont les plus répandus mais les kits d’éclairage pico-solaires ont aussi un beau succès, permettant d’alimenter des lanternes ou des petits systèmes à usage domestique (10 W), dont des téléphones portables ! Entre 2011 et 2015, les ventes des systèmes pico-solaires sont passées de 500 000 à 11,3 millions d’unités, mais essentiellement dans trois pays : le Kenya, la Tanzanie, l’Éthiopie.

Les appareils éco-énergétiques hors réseau permettent aux exploitants agricoles d’améliorer leur productivité en ayant recours à des couveuses artificielles, des trayeuses, des clôtures électriques, des pompes à eau pour le bétail et l’irrigation. Ceci permet d’allonger les saisons de végétation, de réduire les risques, d’accroître la production agricole.

Pour lire la suite

Les articles de la même rubrique

img

Greenpeace Africa exhorte Halcyon Agri à stopper la destruction des moyens de subsistance des communautés et la biodiversité au Cameroun

Le 24 juillet 2018 à Yaoundé, Greenpeace Africa a rendu public un rapport sur la stratégie d’exploitation d’une entreprise sordide de caoutchouc basée au Cameroun, la société singapourienne Halcyon Agri et sa filiale camerounaise. Le rapport « Halcyon Agri : Le caoutchouc qui dévaste les forêt » met à (...)

img

Pétition contre l’huile de palme : un distributeur suisse prend des engagements

Dans le domaine alimentaire, les marques Coop remplaceront l’huile de palme par d’autres matières grasses lorsque cela est possible et se fourniront auprès de filières appliquant des standards plus élevés lorsqu’une substitution n’est pas envisageable.
La culture de la palme pose de graves problèmes (...)

img

Afrique de l’Ouest : « l’ébola du manioc » menace la sécurité alimentaire

Les spécialistes l’appellent "Ébola du manioc" : l’Afrique de l’Ouest cherche la parade à un virus qui touche cette plante très consommée sur son sol et qui menace la sécurité alimentaire de la région, où les besoins en nourriture ne font que croître sous la pression démographique.
« La striure brune du (...)

img

Nouvelle arme pour lutter contre la chenille légionnaire d’automne

La légionnaire d’automne continue de se propager après avoir infecté des millions d’hectares de maïs, menaçant la sécurité alimentaire de plus de 300 millions de personnes. Une nouvelle application mobile, appelée Nuru, entend aider les agriculteurs dans leur lutte contre ce ravageur.
La légionnaire (...)

img

Une ombre optimale pour le cacaoyer

Le chocolat est de plus en plus apprécié et, par conséquent, la demande de cacao ne cesse d’augmenter. Pour que la production puisse faire face à la demande, il faut que les pratiques agricoles deviennent plus durables. Des chercheurs suisses ont cherché à savoir quels arbres d’ombre peuvent (...)