Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

Les pays invités à associer de plus en plus agriculture et TIC

La FAO et l’UIT ont signé un accord pour l’utilisation des TIC dans l’agriculture.
Des essais montrent que le recours aux TIC peut aider à améliorer les rendements.
La satisfaction des besoins alimentaires du monde d’ici à 2050 passe par l’e-agriculture.

L’Organisation des nations unies pour l’alimentation (FAO) et l’Union internationale des télécommunications (UIT) ont signé le mois dernier un protocole d’accord portant amélioration des "capacités des communautés rurales à adopter et à utiliser les TIC dans l’agriculture, la surveillance du changement climatique et la prévention des catastrophes".

James Azevedo Görgen, conseiller principal en technologie à la FAO, explique que "pour nourrir les 9,6 milliards de personnes qui peupleront la planète d’ici à 2050, la production alimentaire doit augmenter de 70%" à cette échelle de temps.

Pour le fonctionnaire onusien, "l’innovation technologique numérique est la clé pour soutenir et transformer l’alimentation et l’agriculture".

“Pour nourrir les 9,6 milliards de personnes qui peupleront la planète d’ici à 2050, la production alimentaire doit augmenter de 70%" James Azevedo Gorgen, FAO

Hani Eskandar, coordinateur pour les applications TIC au Bureau de développement des télécommunications de l’UIT, énumère quelques-unes de ces innovations susceptibles de révolutionner le secteur agricole.

"Les exemples comprennent le développement de plates-formes par lesquelles les agriculteurs peuvent obtenir des informations de manière pratique et rentable et se connecter avec les communautés agricoles locales et les prestataires de services agricoles pour apprendre rapidement les bonnes pratiques agricoles, partager les connaissances et obtenir un meilleur accès aux marchés", explique-t-il.

Pour lire la suite de l’article sur SciDev.net

Les articles de la même rubrique

img

Gestion Publique/Finance

(Agence Ecofin) - L’Afrique du Sud va réaffecter 3,5 milliards $ de son budget national, pour relancer l’activité économique, a annoncé, ce vendredi, le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa (photo).
Selon les propos du dirigeant, relayés par Bloomberg, cette réaffectation s’inscrit dans le cadre d’une (...)

img

L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050 (Rapport)

(Agence Ecofin) - L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050, a indiqué un rapport de la fondation Bill et Melinda Gates. Selon le document intitulé 2018 Goalkeepers Report, cette estimation serait fortement liée à la tendance de la courbe démographique (...)

img

Burkina Faso : le déficit budgétaire projeté en 2019 devrait de nouveau respecter la norme imposée par les critères de convergence l’UEMOA

(Agence Ecofin) - Le gouvernement burkinabè a adopté, en Conseil des ministres tenu le mercredi 19 septembre, un projet de loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat concernant l’exercice 2019. Et comme c’est le cas depuis ces dernières années, celui-ci fait apparaitre un déficit. Ainsi, ce (...)

img

Afrique du Sud : le gouvernement annonce la réaffectation de 3,5 milliards $ du budget, pour relancer l’activité économique

L’Afrique du Sud va réaffecter 3,5 milliards $ de son budget national, pour relancer l’activité économique, a annoncé, ce vendredi, le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa (photo).
Selon les propos du dirigeant, relayés par Bloomberg, cette réaffectation s’inscrit dans le cadre d’une série de réformes (...)

img

L’Ethiopie et le Rwanda, bons élèves en politique agricole, ont diminué la pauvreté en milieu rural de 50% et 25%

En Afrique, seuls l’Ethiopie et le Rwanda ont combiné la politique aux actions gouvernementales afin d’investir dans l’agriculture et de réduire la pauvreté des populations vivant en zone rurale.
C’est ce qu’affirme un nouveau rapport de L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) sur l’état (...)