Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

Les dégâts de l’extraction d’uranium au Niger

Table ronde sur l’extraction d’uranium au Niger et ses conséquences sanitaires et sociales.

La conférence a eu lieu le jeudi 18 octobre 2017, au Palais Eynard, à Genève.

Intervenants :

  • Ali Idrissa, représentant de la société civile au Niger, coordinateur du ROTAB et de “Publiez ce que vous payez”
  • Dr Nicola Cantoreggi, spécialiste des questions d’environnement et de santé, Institut de santé globale de la Faculté de médecine UNIGE
  • Isabelle Chevalley, Vert’Libéraux

Organisation : Association SWISSAID Genève

On estime qu’en France, près d’une ampoule sur cinq est éclairée grâce à l’uranium nigérien, alors qu’au Niger près de 90% de la population n’a pas accès à l’électricité. En effet, l’uranium nigérien représente près de 30% de la production totale d’Areva – multinationale française – qui assure la majorité de la production d’énergie nucléaire en France. Malgré la richesse du sous-sol du Niger et la manne industrielle que cela implique, ce pays reste le deuxième le plus pauvre au monde avec un des indices de développement humain les plus faibles.

L’exemple du Niger illustre tristement la théorie de “la malédiction des ressources naturelles” qui énonce qu’un pays riche en ressources naturelles se retrouve paradoxalement confronté à des problèmes de développement et à une pauvreté inextricable. Les activités des industries extractives dans les pays du Sud s’accompagnent très souvent de problèmes de redistribution des richesses, de transparence des revenus, voire même de corruption, liés au manque de régulations et d’Etat de droit dans les pays hôte.

Source : SWISSAID

Les articles de la même rubrique

img

Identification et labellisation des produits de qualité et d’origine : initiatives et enseignements de 5 organisations de producteurs au Bénin

Afdi Nouvelle-Aquitaine et la Fupro Bénin travaillent ensemble, depuis 2010, sur la différenciation et la labellisation (qualité et origine) des produits locaux.
Ce programme transversal regroupe plusieurs partenariats d’Afdi au Bénin, sur différents produits/filières : ananas bio poulet Zado (...)

img

Quel rôle pour les organisations paysannes dans les politiques agricoles en Afrique ?

Vidéo de la table ronde : Quel rôle pour les organisations paysannes dans les politiques agricoles en Afrique ?
Mardi 17 avril 2018, 18:00-20:00. Salle Pierre Bungener, Résidence universitaire internationale, 22 rue Rothschild, Genève
A l’occasion de la sortie du livre de Deogratias Niyonkuru Pour (...)

img

Entretien avec Mame Khary Diene

MAME KHARY DIENE – SÉNÉGAL : ’’Au lieu de mettre en place une politique répressive en matière d’immigration en mettant l’argent à la sécurité de la frontière, l’on gagnerait à soutenir l’agriculture en Afrique, à financer des programmes pour les jeunes désœuvrés qui veulent (...)

img

Pour la dignité paysanne

Quel modèle de développement pour l’Afrique ? Quel financement pour son agriculture ? La remise en cause des institutions internationales dans le développement des pays du Sud, les prochains défis des organisations paysannes, la création d’une protection
sociale universelle, … autant de thématiques sur lesquelles un acteur de développement africain, Deogratias Niyonkuru, apporte un éclairage tiré de ses multiples expériences et engagements.
A travers 5 capsules, Deogratias Niyonkuru, fils de paysans et responsable de plusieurs programmes de développement dans de nombreux pays africains, introduit les propos de son livre « Pour la dignité paysanne ».

img

Agroforesterie au Burkina Faso

Ce film présente l’action de l’APAF en agroforesterie au Burkina Faso.
L’APAF est un pionnier de l’agroforesterie en Afrique de l’ouest, avec une connaissance des espèces d’arbres fertilitaires locales contribuant à régénérer des sols, en association avec du maraîchage biologique, et sans aucun pesticide (...)