Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

La Fondation pour le Développement communautaire /Burkina Faso (FDC/BF) célèbre ses 20 ans au cotés des communautés

Le Vendredi 02 Février 2018 à Ipelcé dans le Bazèga , la Fondation pour le Développement communautaire /Burkina Faso (FDC/BF) a célébré ses 20ans d’ existence sous le thème « 20 ans de contribution à l’ éducation des enfants et à la formation professionnelle des jeunes et adolescents du Burkina Faso : Bilan et perspectives ».

La FDC/BF est une ONG nationale très active dans le développement à la base crée en Septembre 2007 (http://www.fdcbf.org/). Depuis sa création, l’ONG est intervenue dans toutes les treize régions du Burkina Faso et dans une quarantaine de provinces. Actuellement, elle est présente dans neuf régions et concentre ses actions dans treize provinces.

Placée sous le patronage du Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et le parrainage du Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, la commémoration a été marquée par des manifestations. Ainsi, avant la cérémonie officielle une opération de collecte de sang est organisée au centre de transfusion sanguine. La Fondation pour le Développement Communautaire/ Burkina Faso a mobilisé à cette effet, ses associations partenaires pour recueillir au moins 500 poches de sang au profit de la banque de sang.

La cérémonie officielle de célébration du 20e anniversaire à Ipelcé a connu la participation des autorités nationales, des partenaires techniques et financiers, des communautés, des responsables administratifs, coutumiers et religieux de la région.

L’objet de cette cérémonie est selon le Président du Conseil d’Administration de la FDC/BF Issa Martin Bikienga une manière de mettre en évidence ce qui a été fait durant ces 20 ans et remercier les partenaires pour leur accompagnement
Pour le PCA, l’ONG a beaucoup contribué au développement non seulement de la zone où elle est installée mais également au niveau national. « Certaines approches de la FDC ont influencé les politiques nationales, notamment dans les domaines de l’éducation non formelle, de la santé et la nutrition en milieu scolaire  » confie Monsieur Bikienga.

En termes de défit Monsieur Bikienga pense qu’il faut travailler à maintenir la ferveur des bailleurs de fonds car sans appui financier il est impossible d’atteindre les objectifs. Fidéliser le personnel de sorte à conserver l’expertise pour qu’elle puisse servir à d’autres personnes constitue également un défit majeur pour le PCA de la FDC/BF

Des personnes ayant bénéficié de l’appui de la FDC/BF ont saisi l’occasion pour témoigner la portée de ce soutien. Lido Issaka est aujourd’hui étudiant en Master à l’Université de Ouagadougou mais son destin aurait pu se dessiner autrement s’il n’y avait pas eu l’ouverture d’une école communautaire dans son village. « Mon père avait voulu que je garde les bœufs mais avec les sensibilisations et l’école communautaire initiées par la FDC/BF, j’ai pu être inscrit et maintenant je fais un master en Histoire et Archéologie à l’Université de Ouagadougou. Comme moi plus de 4000 enfants ont eu l’opportunité de rattraper leur scolarité grâce aux écoles communautaires et j’aimerais au nom de mes camarades remercier la FDC/BF d’avoir mis en place ce système sans lequel nous serons toujours entrain de garder les bœufs au village » a laissé entendre Lido Issaka

Les jeunes ayant bénéficié des formations dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture, du maraichage etc. ont à l occasion de la célébration du vingtième anniversaire montré leur savoir faire à travers l’exposition et la vente de leurs productions et produits artisanaux.

Des anciens collaborateurs ainsi que des partenaires techniques de la FDC/BF ont été distingués à cette cérémonie. Entre autres, Madame Kéré ancienne Directrice exécutive de la FDC/BF, la LONAB, l’imprimerie presses Afrique, l’IPD/AOS ont reçu des attestations de reconnaissance pour leur engagement au cotés de l’ONG.

Après 20 ans sur le terrain, la Fondation pour le Développement Communautaire/ Burkina Faso se fie pour nouvelle mission de « contribuer au développement durable par le renforcement des capacités et la responsabilisation des communautés et des organisations locales à travers des programmes /projets dans les domaines l’éducation, la santé et la production des droits de l’enfant par l’exécution directe et le renforcement des capacités des communautés et des organisations locales »

Pélagie SANDWIDI
Yam-Pukri

Les articles de la même rubrique

img

Gestion Publique/Finance

(Agence Ecofin) - L’Afrique du Sud va réaffecter 3,5 milliards $ de son budget national, pour relancer l’activité économique, a annoncé, ce vendredi, le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa (photo).
Selon les propos du dirigeant, relayés par Bloomberg, cette réaffectation s’inscrit dans le cadre d’une (...)

img

L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050 (Rapport)

(Agence Ecofin) - L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050, a indiqué un rapport de la fondation Bill et Melinda Gates. Selon le document intitulé 2018 Goalkeepers Report, cette estimation serait fortement liée à la tendance de la courbe démographique (...)

img

Burkina Faso : le déficit budgétaire projeté en 2019 devrait de nouveau respecter la norme imposée par les critères de convergence l’UEMOA

(Agence Ecofin) - Le gouvernement burkinabè a adopté, en Conseil des ministres tenu le mercredi 19 septembre, un projet de loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat concernant l’exercice 2019. Et comme c’est le cas depuis ces dernières années, celui-ci fait apparaitre un déficit. Ainsi, ce (...)

img

Afrique du Sud : le gouvernement annonce la réaffectation de 3,5 milliards $ du budget, pour relancer l’activité économique

L’Afrique du Sud va réaffecter 3,5 milliards $ de son budget national, pour relancer l’activité économique, a annoncé, ce vendredi, le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa (photo).
Selon les propos du dirigeant, relayés par Bloomberg, cette réaffectation s’inscrit dans le cadre d’une série de réformes (...)

img

L’Ethiopie et le Rwanda, bons élèves en politique agricole, ont diminué la pauvreté en milieu rural de 50% et 25%

En Afrique, seuls l’Ethiopie et le Rwanda ont combiné la politique aux actions gouvernementales afin d’investir dans l’agriculture et de réduire la pauvreté des populations vivant en zone rurale.
C’est ce qu’affirme un nouveau rapport de L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) sur l’état (...)