Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

L’Afrique du Sud confrontée aux risques du financement du secteur agricole

L’incapacité de la Banque agricole d’Afrique du Sud à prêter aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires aurait un impact massif sur les approvisionnements alimentaires locaux », a alerté Omri Van Zyl, directeur d’Agri SA, la plus grande association d’agriculteurs du pays.

Il s’avère que la pression est mise sur le gouvernement sud-africain pour apporter un ultime soutien à la Banque publique en charge du financement de l’agriculture dans le pays. Le risque brandi est celui de voir le pays perdre sa sécurité alimentaire.
Le gros défi avec cette demande, c’est que le gouvernement du président Cyril Ramaphosa n’a presque plus de marge budgétaire pour régler ce problème. Il a même été contraint de recourir au Fonds monétaire international (FMI) et d’autres bailleurs de fonds multilatéraux pour solliciter un appui de près de 5 milliards $. La Public Investment Corporation (PIC), l’entité en charge de la gestion des fonds de retraite de la fonction publique sud-africaine est déjà débordée, et ne peut intervenir.

La Banque agricole sud-africaine a déclaré lundi 27 avril 2020 qu’elle n’était pas en mesure d’honorer le remboursement de deux de ses dettes. Elle dit avoir entamé des pourparlers avec tous ses créanciers pour éviter que son premier défaut de paiement ne déclenche d’autres demandes de remboursement de milliards de rands de dettes, décrivant son problème actuel comme un « manque temporaire de liquidité ».

Le ministère sud-africain des Finances a fourni à l’établissement financier des garanties de l’Etat de 5,7 milliards de rands (300 millions de dollars) en début d’année, alors que sa position financière se dégradait. D’autres garanties ou recapitalisations sont possibles, mais nécessiteront des réformes du modèle de financement de la Banque, selon des responsables de cette administration.

Le gouvernement sud-africain soutient déjà d’autres sociétés d’Etat en difficulté et a cessé le mois dernier, sa perfusion financière à la compagnie aérienne nationale, South African Airways qui est sur le point de s’effondrer. La question est de savoir s’il aura la même facilité avec une institution financière au cœur du secteur agricole qui a fait la force de l’Afrique du Sud au cours des 30 dernières années.

Moctar FICOU / VivAfrik

Les articles de la même rubrique

img

Gender equitable investing in times of corona

digenous people wearing protective face masks as a preventive measure against the spread of the coronavirus disease (COVID-19) carry their belongings after being evicted from a building in Bogota, Colombia [Luisa Gonzalez/Reuters]
IN THIS ISSUE • IMPACT NEWS : HOW COVID-19 AFFECTS WOMEN • FOR (...)

img

L’Afrique du Sud confrontée aux risques du financement du secteur agricole

L’incapacité de la Banque agricole d’Afrique du Sud à prêter aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires aurait un impact massif sur les approvisionnements alimentaires locaux », a alerté Omri Van Zyl, directeur d’Agri SA, la plus grande association d’agriculteurs du pays.
Il s’avère que la (...)

img

Genre et développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre

A la Une de ce bulletin de veille, des ressources sur la prise en compte du genre dans la riposte au Covid-19. Après quelques éléments de cadrage sur la notion de genre, le bulletin présente une trentaine de ressources abordant les enjeux suivants : Comment identifier le rôle des femmes dans les (...)

img

Le Covid-19 questionne nos stratégies de développement

La crise est loin d’être terminée et pourtant le « monde de demain », celui de l’après-coronavirus, est déjà dans les esprits. L’avenir du système alimentaire y occupe une place de choix. Deux camps s’affrontent. D’un côté, le courant de pensée « classique », qu’illustre par exemple le dernier rapport de la (...)

img

Infos et Outils pour l’action de développement en Afrique:N°2 Avril-Juin 2020

Une nouvelle publication de l’Institut Panafricain pour le Développement et de sa Fondation à partir des manuels de gestion des OP/ONG de Fernand Vincent, très largement diffusés dans les pays du Sud, et des outils et informations des partenaires du terrain pour les aider à : Mieux gérer leur (...)