Innovations et Réseaux pour le Développement
Development Innovations and Networks
Innovación y redes para el desarrollo

  • img
  • img
  • img
  • img

L’Afrique du Sud confrontée aux risques du financement du secteur agricole

L’incapacité de la Banque agricole d’Afrique du Sud à prêter aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires aurait un impact massif sur les approvisionnements alimentaires locaux », a alerté Omri Van Zyl, directeur d’Agri SA, la plus grande association d’agriculteurs du pays.

Il s’avère que la pression est mise sur le gouvernement sud-africain pour apporter un ultime soutien à la Banque publique en charge du financement de l’agriculture dans le pays. Le risque brandi est celui de voir le pays perdre sa sécurité alimentaire.
Le gros défi avec cette demande, c’est que le gouvernement du président Cyril Ramaphosa n’a presque plus de marge budgétaire pour régler ce problème. Il a même été contraint de recourir au Fonds monétaire international (FMI) et d’autres bailleurs de fonds multilatéraux pour solliciter un appui de près de 5 milliards $. La Public Investment Corporation (PIC), l’entité en charge de la gestion des fonds de retraite de la fonction publique sud-africaine est déjà débordée, et ne peut intervenir.

La Banque agricole sud-africaine a déclaré lundi 27 avril 2020 qu’elle n’était pas en mesure d’honorer le remboursement de deux de ses dettes. Elle dit avoir entamé des pourparlers avec tous ses créanciers pour éviter que son premier défaut de paiement ne déclenche d’autres demandes de remboursement de milliards de rands de dettes, décrivant son problème actuel comme un « manque temporaire de liquidité ».

Le ministère sud-africain des Finances a fourni à l’établissement financier des garanties de l’Etat de 5,7 milliards de rands (300 millions de dollars) en début d’année, alors que sa position financière se dégradait. D’autres garanties ou recapitalisations sont possibles, mais nécessiteront des réformes du modèle de financement de la Banque, selon des responsables de cette administration.

Le gouvernement sud-africain soutient déjà d’autres sociétés d’Etat en difficulté et a cessé le mois dernier, sa perfusion financière à la compagnie aérienne nationale, South African Airways qui est sur le point de s’effondrer. La question est de savoir s’il aura la même facilité avec une institution financière au cœur du secteur agricole qui a fait la force de l’Afrique du Sud au cours des 30 dernières années.

Moctar FICOU / VivAfrik

Les articles de la même rubrique

img

Fiche Organisations Paysannes et réseaux

Les actions collectives émergent à partir d’actions individuelles, les complémentent et leur donnent un rayonnement territorial. Elles naissent au sein d’un groupement de base (groupe de jeunes, association de femmes, groupe de paysans, etc.). Elles partent d’un besoin concret et leur (...)

img

Filets sociaux, des outils de résilience pertinents ?

Dans un contexte global de hausse de la faim et de vulnérabilité accrue des populations pauvres, la thématique de la protection sociale a toute sa place dans les débats. La crise de la Covid-19 est venue confirmer l’importance pour les Etats de disposer d’outils d’aide réactifs en cas de choc (...)

img

L’agriculture et la fertilisation en Afrique : proposition d’un plan d’action

L’agriculture en Afrique est un secteur clé pour le développement. En effet, ce secteur contribue à hauteur de 35% au PIB africain et génère des emplois pour 65% de la population active. L’agriculture jouira encore d’une importance incontestable puisque l’Afrique est censée relever le défi suivant : (...)

img

L’expert en développement rural Mohamed Kagnassy à propos de l’agriculture post-covid 19 : “Il nous faut un mécanisme de financement du stock de sécurité

Mohamed Kagnassy propose des mécanismes permettant de réguler les fluctuations du marché en cas de crise. Il ne fait l’ombre de doute que les conséquences de la pandémie à coronavirus vont entrainer à l’échelle mondiale et spécifiquement en Afrique une perturbation des systèmes alimentaires. Si la (...)

img

Covid-19 : quels impacts sur les exploitations familiales et les filières agropastorales en Afrique de l’Ouest et du Centre ?

L’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess), partenaire historique du Gret, a analysé les premiers effets des mesures prises par les Etats pour faire face à la crise du Covid-19.
A travers des données collectées entre mars et avril 2020 dans 12 pays d’Afrique de l’Ouest (...)