(FGC) La Fédération genevoise de coopération

(FGC) La Fédération genevoise de coopération

La Fédération genevoise de coopération (FGC) rassemble quelque 60 organisations membres, basées à Genève et actives dans le développement.
La FGC est un des partenaires financiers de l’IRED.
Au cœur de ses activités: le financement de projets de développement, de partage des savoirs et d’information, ainsi que la sensibilisation du public aux enjeux Nord-Sud.
Grâce à son expertise, la FGC est le partenaire privilégié de la Confédération, de l’État de Genève, de la Ville de Genève et de plus de 20 communes genevoises désireuses de s’engager dans la coopération au développement.

Organisation faitière créée en 1966, la FGC contribue à réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Elle se mobilise pour tenir l’engagement central de l’Agenda 2030: «Ne laisser personne de côté» en éliminant l’extrême pauvreté, en réduisant les inégalités et en contribuant à l’égalité de genre. La mission de la Fédération et de ses membres s’inscrit pleinement dans l’ODD 17 consacré aux partenariats pour la réalisation de ces objectifs. 

Par l’intermédiaire de ses organisations membres (associations, fondations ou coopératives) et de leurs partenaires sur le terrain, la Fédération œuvre en Afrique, en Amérique latine et en Asie pour améliorer l’accès des populations défavorisées aux droits économiques, sociaux et culturels afin qu’elles puissent vivre dans la dignité.

Au sein de ses différentes instances, la FGC réunit une cinquantaine d’expert·e·s bénévoles qui mettent leurs connaissances et leurs expériences dans le domaine de la coopération et de la politique de développement au service de la Fédération et de ses organisations membres

https://www.fgc.ch/

Alternatives Durables pour le Développement

Alternatives Durables pour le Développement

Alternatives Durables est une organisation à but non lucratif, créée le 02 septembre 1996 et reconnue le 27 mai 1997. La mission de Alternatives Durables pour le Développement (ADD) consiste à accompagner de manière participative et durable des initiatives d’auto-promotion communautaires  en faveur des couches de populations les plus défavorisées des régions du Centre, de l’Est et du Sud Cameroun.

Nous sommes actifs dans la gestion des ressources naturelles, la santé communautaire, la gouvernance locale et la décentralisation, l’insertion socio-professionnelle. ADD est basée à Mbalmayo, dans la région du Centre du Cameroun.

Site web: http://www.alternativesdurables.org/

Laboratoire et Service International d’appui Aux Organisations d’Economie Sociale et Solidaire en Afrique

Laboratoire et Service International d’appui Aux Organisations d’Economie Sociale et Solidaire en Afrique

Une plateforme pour partager des ressources utiles (fiches techniques pour le financement, les technologies appropriées et les innovations, recherche de financement et astuces organisationnelles) pour les organisations et entreprises d’économie sociale et solidaire en Afrique et servir de tremplin pour assurer un service d’appui technique de proximité aux ESS en Afrique. Des études de cas permettent de dessiner des trajectoires novatrices pour le développement des ESS en Afrique.

Les partenaires du RAESS : Association les Rencontres du Mont-Blanc (RMB)  ; le Réseau Intercontinental pour la promotion de l’économie sociale solidaire (RIPESS)  ; IESMED  ; ESMED  ; la Plateforme UE-Afrique.

L’observatoire élaborera un programme pluriannuel d’échanges d’expérience pour les leaders de l’ESS africaine : échanges nationaux, inter-états, Sud/Sud et internationaux. Il créera un Fonds-Bourses d’échanges en vue de financer les voyages, les frais sur place étant supportés par les partenaires qui accueillent, ce qui leur donne le droit de bénéficier à leur tour d’une bourse d’échanges.

Site officiel

SAILD – Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement

SAILD – Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement

Le SAILD est une ONG d’appui au service du monde rural. Sa principale mission est de renforcer les capacités des agriculteurs camerounais et des petits entrepreneurs ruraux du Cameroun.

Activités principales :

1. Production et diffusion du journal mensuel La Voix du Paysan (LVDP). Journal de référence en Afrique, il joue un rôle crucial dans la vulgarisation agricole et le soutien à l’agriculture. Il est destiné aux agriculteurs, aux entrepreneurs du monde rural, ainsi qu’aux décideurs. La Voix du Paysan existe depuis 20 ans, il est édité en 2 langues (FR et ENG) et tiré à 8.500 exemplaires par mois, dont 6.000 abonnements (estimation du lectorat : 30.000).

2. Gestion et animation du Centre de Documentation sur le Développement Rural (CDDR) qui constitue une bibliothèque accessible à tous, dans le centre de Yaoundé.

3. Appuis en renforcement des capacités, en agriculture durable et compétitive et en microfinance en faveur d’organisations paysannes (OP) camerounaises ;

4. Promotion des mutuelles de santé.

Site officiel

La voix du paysan (journal)

FIG – Fonds International de Garantie (PHILEA)

FIG – Fonds International de Garantie (PHILEA)

Le Fonds International de Garantie (FIG) est une coopérative dont l’objectif est de lutter contre la pauvreté et les inégalités dans les pays en voie de développement.

Grâce à son système de garantie, le FIG permet à des micros et petits entrepreneurs, exclus du système bancaire, d’avoir accès à des services financiers adaptés à leurs besoins.

Ces artisans, commerçants, et petits producteurs peuvent ainsi développer leurs activités génératrices de revenus et améliorer leurs conditions de vie.

Site officiel

ADISCO – Appui au Développement Intégral et la Solidarité sur les Collines’

ADISCO – Appui au Développement Intégral et la Solidarité sur les Collines’

L’association “Appui au Développement Intégral et à la Solidarité sur les Collines” (ADISCO) a été créée en 2006.

ADISCO accompagne l’émergence et le développement d’un mouvement social national capable d’influencer les politiques publiques au profit des couches pauvres de la population.

Ses interventions portent sur quatre axes :

1. Le renforcement des organisations populaires

2. L’appui à des filières agricoles qui offrent des alternatives aux cultures d’exportation et de rente

3. L’appui au développement de mutuelles de santé

4. L’appui au développement de la microentreprise non agricole.

site officiel